Hubert Hadadd  : Petite suite pour Agostini
Collection tête(s) à textes, Editions Rencontres - Livre d'artiste N°1, 9 exemplaires.Novembre - Décembre 2002

Patio
__
Hôte > C.V. > A propos... (textes)
Galeries
Journal
_
Atelier
Réserve





1

Haute magie de la lumière

dix fois 

             dans l'agonie

l'image

              prend corps

 


2

Scènes en damier

regards perdus

le sang coule d'une mémoire

et s'étale dans

                      l'oubli léger

entre nuits et jours

l'ombre d'un ange révèle

par brisures

le miroir chu de l'œil


3

Dix fois prisonnier

de l'apparence

ô Sephirots!

           Je m'engage au vide

dans la lumière

                         instantanée


4

Un tarot d'images

découpées au hasard

parmi les choses

parce que l'espace et le temps

se croisent

                  dans un magasin  d'accessoires

parce que la mort bâille

comme une porte

 


5

Quelle construction mentale

se compte sur les doigts

ou sur l'œil à facettes

                             d'un cyclope

qu' on crève d'un seul éclair

images jetées aux flots

derniers remous

                           d'éternité


6

Natures mourantes

                                de la mémoire

Ithaque noyée

           puzzle incomplet des nébuleuses

devant la pierre se cache 

                                          l'issue

Il faut dresser les paravents

autour du dernier visage

 


7

La peinture en éclat

couleurs et lointain

un fond de jardin

            une silhouette

son reflet dans quelque porte

une pomme ou un citron 

désordre construit d'une main

en équilibre

dans le hasard perpétué


8

Ce serait la nuit à dix heures

dans la confusion

des Nombres et des ombres

Quand le peintre incessamment

retourne l'as et le neuf

pour une dernière réussite

 

Souviens toi longtemps

comme les objets nous ressemblent

dans l'éloignement

                            vide

                                  du Temps


9

Moitié d'oubli

     tête entière

Tout est double

sous l'aile et la cendre

l'or des vitres s'échange 

avec le réel des nuits

   une statue

                    roule

                              dans un volcan


10

Peindre

prendre le temps de la lumière

entre l'œil

                   et l'oubli

quand une mémoire d'eau

reflète

            la flamme

                               d'anciens jours


11

Un autre regard

au même lieu

                          désir muet

ce coin de monde

                           dans l'atelier

la lumière de l'œil 

filme

                le marbre et l'eau

l'abandon des feux

                   image par image

dans la vitesse retenue

                           d'un fleuve


12

Image arrêtée

sur une perspective d'oubli

peut-être floue

entre solitude et réalité

Un monde accessoire

s'entête au pied des marches

Tandis qu'une statue 

         de plâtre

tombe 

            en ruines savantes

dans la blancheur continuée


13

Passerelles et labyrinthes

chutes en recomposition

L'objet excède l'image

sous la pluie d'encre

comme la rosée

                         sur Pompéi


14

Impressions de réalité

Un chevalet muet comme

une vieille caméra

                           sur son trépied

pour arrêter les vues passantes


15

Un jeu de cartes lancé

dans l'angle ouvert

                                 de la pensée

La mémoire pour chaque instant

pour les visages

pour les pierres noyées

                  Là-bas dans un port

                    tu longeras un mur

                   qui tourne autour

                   du siècle couchant

loin des statues entières

                                     du jour


16

La nuit 

rapproche les miroirs

derrière la porte sans fond

                               de la mémoire

hydres et dragons

s'enlacent 

dans les lignes d'une main

pour figurer tous les destins

 









Contact




Hôte > C.V. > A propos... (textes)